O.G. Rejlander, le photographe subjectif

     1. Une réflexion sur la photographie sociale

image

Rejlander et les colporteurs, vers 1862-1868, O.G Rjlander, épreuve albuminée d’après un négatif verre au collodion humide.   

Nous l’avons vu tout au long de cette semaine, O.G. Rejlander, n’est pas simplement un portraitiste de talent mais aussi un artiste complet et engagé dans les  réflexions naissantes qui entourent son médium d’expression artistique.

La représentation de l’autre en photographie pose problème dans la mesure où elle renvoie, en théorie, une image fidèle de la personne photographiée et de sa situation à un moment donné. On l’a vu, cette représentation fidèle n’est pas sans conséquence sur les spectateurs. Si la société victorienne accepte sans broncher les représentations de nus en peinture, lorsque O.G. Rejlander propose son Two Ways of life, il choque.

O.G. Rejlander est maître de l’art de la mise en scène. Il sait jouer sur les poses de ses sujets.  Il utilise le collage de différents diapositifs pour construire des œuvres complexes, qui rendent l’observateur perplexe. 

Par le choix de ses mises en scènes et l’emploi de différentes techniques photographiques, O.G. Rejlander, prouve par l’exemple que le medium photographique peut être utilisé pour dépeindre l’imaginaire. Cela remet en cause l’aspect strictement technique de la photographie qui était alors utilisée pour représenter le réel.

Cette possibilité de contrefaire la réalité est un élément important que chacun doit garder à l’esprit en regardant une photographie. Cela est particulièrement vrai en matière de photographie sociale.

Pour son travail sur les travailleurs pauvres et les enfants des rue, O.G Rejlander fait le choix du sentimentalisme. Il créé des photographies qui renvoient directement à l’imaginaire de Charles Dickens. Certes, il manipule les images mais dans un but artistique. A nos yeux, mettre en scène  et photographier ainsi des enfants peut paraitre suspect. Ce sentiment existe également à l’époque mais porte avant tout sur des questions morales et se calque sur la suspicion de relation sulfureuse entre photographe et modèles féminins nus. Et bien que O.G Rejlander affirme faire appel aux services de gens de théâtre pour réaliser ses nus, ses détracteurs affirmes, qu’il s’agit de prostituer.

O.G. Rejlander montre des enfants des rues, mais des enfants propres et parfois mis en scène dans des activités lucratives. Il ne faut pas oublier que le travail des enfants n’était pas interdit à l’époque victorienne et même très répandu dans les classes pauvres ouvrières ou paysannes. La défense des droits des enfants n’en était qu’à ses balbutiements. D’ailleurs le travail des enfants est bien souvent vu comme plus “moral” car il les détourne du vagabondage, de la mendicité, des larcins voire de la prostitution.

Représenter des enfants n’est pas un choix anodin pour le photographe victorien. Ce personnage permet de traduire la réalité sociale de l’époque. Toutefois, si Rejlander fait ce choix c’est bien que photographier des enfants va au delà de la simple réalité sociale. On peut penser que la photogénie des enfants permet des mises en scène critiques de leur rôle social et par extension de la société toute entière. Les enfants sont des adultes en miniature, mais dans l’imaginaire collectif ils ne sont pas encore corrompus par la société moderne. Le contraste entre situation et ingénuité supposée, peut donner un décalage intéressant, voire créer un malaise chez le spectateur.

image

It won’t rain today,1865, O.G Rjlandder, épreuve albuminée d’après un négatif verre au collodion humide, 20.8×16.5, the J.Paul Getty Museum.

     2. Un acteur de la photographie documentaire

image

I) héliographie de O.G. Rejander 2) Illustration du travail du Dr Duchenne de Boulogne, The Expression of the emotions of man and animals, Charles Darwin, 1872, ed John Murray. 

Lorsqu’il collabore à l’oeuvre de Charles Darwin, Rejlander semble utiliser la photographier comme outil de reproduction du réel. Il s’agirait d’un retour à l’origine de la photographie pour l’artiste. Mais, même dans ce travail il montre que cet outil peut être largement manipulé. 

C’est avant tout une recherche de reconnaissance artistique et non “scientifique” qui motive Rejlander. Pourtant il participe à la réflexion de Darwin sur la représentation des émotions humaines. Son approche subjective de la photo et sa capacité de manipulation de l’image par la mise en scène, sont des faux semblants au service de la réalité des émotions.

image

Double Self-Portrait, 1872, O.G Rjlandder, épreuve albuminée d’après un négatif verre au collodion humide.    

 3. Un des avocats dela photographie d’art 

image

Allegory, entre 1850 et 1859, épreuve albuminée d’après un négatif verre au collodion humide,46.7×12.4 cm.   

Si O.G Rejlander est encore aujourd’hui considéré comme le “Père” de la photographie artistique c’est grâce à sa capacité à rendre se médium aussi malléable que la brosse d’un pinceau. 

Cette qualité, il la partage avec certains de ses contemporains dont Charles Nègre que nous avons étudier la semaine passée ou encore Le Gray que nous avons mentionné à de nombreuses reprises. Toutefois, la complexité des compositions de O.G. Rejlander le met à part. Il pousse la subjectivité de ce médium dans ses retranchements. On lui trouve toutefois un égal en la personne de Henry Robinson. Ce dernier fera l’objet des mêmes critiques de la part de ses contemporains. On dira notamment au sujet de son oeuvre la plus connue : Fading Away, considérée comme “trop morbide et douloureusement intime pour faire l’objet d’une représentation photographique”.

image

Fading Away (1858), Henry Robinson, épreuve albuminée au sel d’argent d’après un négatif verre, 23.8 x 37.2 cm,The Royal Photographic Society at the National Media Museum, Bradford, United Kingdom.

Sources complémentaires :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s