Oscar Gustave Rejlander

image

O.G.R. the Artist Introduces O.G.R. The Volunteer, 1871, Albumen silver print from glass negative, 10.2 x 11.4 cm, The Royal Photographic Society Collection at the National Media Museum, Bradford, United Kingdom. 

Non, vous ne voyez pas double ! Dans ce double autoportrait, O.G. Rejlander l’artiste présente O.G. Rejlander l’homme d’armée engagé volontaire. Cette photographie permet de présenter l’homme et sa technique: le collage de négatifs albuminés. 

Probablement né en 1813 en Suède, O.G Rejlander à pour père un tailleur de pierre, officier de l’armée suédoise. Hormis ces quelques précisions nous ne connaissons que très peu de choses de son enfance. 

Tout comme Charles Nègre, O.G Rejlander entre dans le monde de l’art par le biais de la peinture. Il se forme d’abord à Rome avant d’arriver en Angleterre où il apprend le procédé au collodion humide dans l’atelier de Nicollas Henneman.

Pour certains, il s’intéresse à la photographie pour sa précision et le rendu des mouvements des vêtements qu’elle permet. Pour d’autres, O.G. Rejlander est influencé par Talbot (inventeur du procédé photographique par négatif). Ce que l’on sait de façon certaine, c’est qu’il échange sur la technique photographique avec Charles Lutwidge Dodgson (plus connu sous le nom de Lewis Carroll, auteur de Alice au pays des merveilles) photographe passioné.  

O.G Rejlander est un portraitiste de renom et excelle dans la pratique des portraits “carte de visite”. Il reçoit ses clients dans son studio de Malden Road dès 1862, puis s’installe à Victoria Street en 1869. 

O.G Rejlander est aujourd’hui considéré comme le père de la photographie artistique. Grâce à son travail de collage, il réalise des allégories, reprenant des classiques de la peinture et démontrant, par sa technique, que la photographie peut être utilisée comme un medium d’expression artistique. Cette approche du médium dans The Two Ways of Life fait polémique, autant que la représentation photographique de la nudité qu’il met en scène.

C’est dans un objectif de création artistique que O.G. Rejlander réalisera sa photographie Sans Abri, illustrant la pauvreté des enfants des rues de Londres. Grâce à ce travail, O.G. Rejlander est reconnu comme participant à l’émergence de la photographie sociale. 

Charles Darwin choisira O.G. Rejlander pour illustrer The Expression of the Emotions in Man and Animals parru en 1872. Grâce à sa technique et à son regard, le photographe parvient à transmettre les émotions décrites par Darwin et contribue à sa renommé. 

Malgré ce rôle important joué dans la société victorienne, O.G. Rejlander meurt dans la misère à Londres en 1875. Alors qu’il est membre de la Société Royale de Photographie, c’est la société de Photographie d’Édimbourg qui collecte les fonds nécessaires à ses funérailles et qui viendra en aide à sa veuve. 

Sources de la semaine : 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s