Charles Nègre un artiste complet

Pour conclure notre semaine sur Charles Nègre passons en revuequelques unes des œuvres qu’il réalisa au début et à la fin de savie. 

Si le travail de Charles Nègre nous est connu aujourd’hui c’est
notamment grâce à l’important travail de mémoire de son petit
neveu, Joseph Nègre, qui publia en 1992, La Rivierra de Charles
Nègre, première photographie de la Côte d’Azure (1852-1865)
.
Dans cet ouvrage, Joseph Nègre nous présente les photographies
tardives de son oncle. Cet ouvrage de mémoire nous fait découvrir
les clichés pris par le photographe alors qu’il est retourné, dans
l’anonymat, à sa région natale et qu’il enseigne à Nice. Ces vues
nous prouvent que l’artiste n’a rien perdu de son génie. 

image

Bateaux de pêche et les tours du Suquet, (v.1863), épreuve
sur papier salé d’après un négatif papier, 15X22cm, Catalogue de
la collection de Maria Theresa et André Jammes.

Cette première photographie qui nous montre des marins s’affairant
au port nous rappelle le travail de Charles Nègre en photographie de
rue et a une valeur documentaire certaine. Les travailleurs, que nous
voyons de loin, travaillent naturellement, sans se soucier du
photographe. Le mode de travail dans les campagnes tranche avec le
modernisme saisi dans le prise de vue de l’Asile Impérial de
Vincennes.

Si l’intention documentaire est évidente, Charles Nègre n’oublie
jamais le respect des règles de composition qu’il a apprit lors de
sa formation de peintre et la règle des tiers est parfaitement
respectée.  

image

Promenade des anglais, (v.1863), preuve sur papier salé
d’après un négatif papier, 15X22cm,
 Archive
départementales des Alpes Maritimes.

Cette photographie de Charles Nègre surprend par l’absence de
personnages. La géométrisation dont nous avons parlé au sujet du
Stryge est ici évidente. La promenade guide notre regard vers les
collines qui dominent le paysage et ajoutent des courbes à la
composition créant un contraste intéressant.

image

Charles Nègre. Nu allongé vers 1848, épreuve sur papier salé
d’après négatif papier, 13X17 cm, Bibliothèque Nationale de
France.   

Parmi les œuvres de jeunesse de Charles Nègre, ses nus sont
par certains aspects remarquables. Ici la pose du model est très
académique. Il s’agit d’une étude que le jeune artiste souhaitait
utiliser pour son travail de peintre. On remarque déjà une
utilisation du clair obscur qu’on retrouve dans son oeuvre
photographique ultérieure. L’élégance de l’image et sa composition
sont propres à la photographie de nus de l’époque qui s’apparente à
l’étude classique de l’art pictural. 

image

Etude d’après nature : nu allongé sur un lit dans l’atelier de
l’artiste, (v.1850), épreuve sur papier salé d’après négatif
papier, 11X18cm, Musée d’Orsay. 

Charles Nègre nous montre ici un corps presque androgyne. La
poitrine du model disparaît dans la pause. L’intention n’est
visiblement pas de mettre le corps de cette femme en valeur. La
position semble presque douloureuse. Les jambes semblent dessiner un
mouvement de balancier et le cadrage penché fait tanguer l’image.
Cette photographie préfigure le travail que Charles Nègre
effectuera sur le mouvement. Les rayures au sol contribuent à
l’ambiance générale, presque surréaliste de l’image fortement
géométrisée. Le corps qu’il nous montre, ne correspond pas, dans
sa présentation, aux canons de beauté de l’époque. 

Charles Nègre par sa pratique de la photographie fait preuve d’un
grand modernisme. Bien que son rôle dans l’émergence de la
photographie sociale soit parfois remis en cause, la technique
photographique qu’il développe participe à sa définition.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s